top of page

Les Griottes, une maison participative pour les aînés

Iriscare a été visiter la maison participative « Des Griottes » à Schaerbeek. Un moment d’échange intéressant autour des pratiques et des alternatives existant dans le secteur des aînés à Bruxelles.


Ouvert en novembre 2020, Les Griottes est une maison participative pour les aînés coordonnée par l’asbl Seniors@Home. Elle a été créée en réponse à la problématique des aînés en situation de précarité et souffrant de solitude. Tania Dekens, fonctionnaire dirigeant d’Iriscare, a été visiter cet hébergement alternatif pour aînés.



37 studios


C’est dans une ancienne maison de repos de Schaerbeek que la maison participative des Griottes ont trouvé leur place. Elle se veut abordable avec un prix mensuel d’à peu près 500 €. Elle bénéficie notamment d’un support financier d’une Agence Immobilière Sociale (AIS). « C’est un partenariat public/privé qui fonctionne et que j’encourage », précise Jean-Jacques Delens, fondateur de l’asbl Seniors@Home. Composée de 37 studios, cette maison participative dispose également d’un étage dédié à une famille qui participe à certains événements.



Chaque résident est autonome et possède un studio avec sanitaires et petite kitchenette. Soirées film, scrabble, ping-pong, ateliers créatifs, gym, préparation des repas communs, jardin collectif, potager… Les espaces communs prennent une grande place au sein de la maison et font la part belle aux nombreuses activités qui y sont organisées. « Ils sont encouragés à participer à la vie commune mais il n’y a pas d’obligation », précise Jean-Jacques Delens.




Ouverte vers l’extérieur


Dans la maison, si Géraldine de Borman, responsable de l’asbl Seniors@Home, est coordinatrice…tout le monde met la main à la pâte ! « Je cherche à avancer avec eux du mieux que l’on peut », explique Géraldine de Borman. « Les aînés ont un rôle important. Ils sont, par exemple, des témoins pour les jeunes. »


La maison se veut très ouverte vers l’extérieur et des synergies se créent naturellement avec le voisinage. C’est le cas de Jean, par exemple, un voisin qui vient faire des petits travaux pour aider.



Un projet…et puis d’autres ?


Si la maison participative des Griottes a une liste d’attente, Jean-Jacques Delens a espoir que d’autres projets similaires soient lancés. « J’espère que ce sera contagieux », annonce-t-il. C’est son vécu personnel qui l’a amené à se lancer le challenge de créer une maison participative. « C’est un combat contre la solitude et l’isolement. C’est retrouver une place. Tout le monde est porteur de talents. C’est l’occasion de les utiliser et d’être reconsidéré. »



La bonne collaboration et l’échange avec les différents acteurs du secteur autour des pratiques existantes et des alternatives possibles est primordiale. L’amélioration des soins, de l’accompagnement et de la qualité de vie de nos aînés est au cœur des préoccupations d'Iriscase.


Source : https://www.iriscare.brussels/fr/2023/03/20/les-griottes-une-maison-participative-pour-les-aines/

コメント


bottom of page